- G.Bistaki - Le Georges Bistaki - Cirque Chorégraphique d'investigation - Compagnie de danse contemporaine -
 

Cirque chorégraphique d'investigation

Le G.Bistaki

 

 

Présentation

Le G.Bistaki est un collectif de cinq jongleurs/danseurs qui s’offre depuis quelques années des « récréations créatives » afin de bouleverser leur quotidien artistique et scénique en innovant dans la manière de rechercher et de représenter.
Notre travail se caractérise par l’exploitation infinie d’un objet par un corps dans un espace. Ce projet est né sous forme de laboratoire. Evoluant de manière informelle, tels des archéologues, lentement nous avons mis à jour notre univers, et défini le périmètre de notre action.
Le G.Bistaki est un cirque chorégraphique en lien étroit avec les caractéristiques spatiales et sociales d’un lieu. L’environnement, qu’il soit urbain ou rural, à ciel ouvert ou fermé, est le théâtre de notre action.
« (…) rester vierge malgré et contre tout ! » Georges Bistaki, 1884.


 
Démarche artistique

Au sein du Collectif G.Bistaki, l’écriture dramatique comme chorégraphique se fait de manière collective. Chaque scène est élaborée, validée et mise en forme par l’ensemble des acteurs.
Notre mode de création se déroule lentement en trois temps : laboratoire expérimental « tous azimuts » - début d’écriture en confrontation aux espaces les plus variés – Finalisation de l’écriture en lien avec le public.

« …le travail trop spécialisé fait de l’homme un fragment d’homme. » Georges Bistaki, 1848.
Partant de ce postulat, le Bistaki fait collaborer le cirque pour sa quête d’impossible, la danse pour sa virtuosité du rythme et le théâtre corporel pour sa puissance évocatrice de sentiments. Il s’agit d’une collaboration et non d’un mélange. Comme disait Georges-Marie Songy c’est un « bras d’honneur chorégraphique ».


 

Nous portons une affection particulière pour le corps au travail, le corps qui éprouve, donc le rapport à la matière : terre, terre cuite, terre battue,… L’esthétique de ce corps au travail est élaborée par la création de silhouettes communes à chaque acteur selon un choix de costume précis. Coupe, matière et poids du tissu. Le G.Bistaki défini le costume comme un élément socio/corporel qui induit un jeu d’acteur physique déterminé posant les bases du travail chorégraphique. Le G.Bistaki élabore des sociétés atemporelles où coexistent objets du futur et outils rudimentaires ancestraux permettant une lecture vierge et critique de notre société.

La vidéo est un outil de travail essentiel. Nous réalisons des films pour étayer l’univers de l’écriture. Le média cinématographique offre une grande précision pour fonder des atmosphères esthétiques et sensorielles, ainsi que développer la psychologie des personnages. Il est un outil clef de notre démarche artistique.



  haut de page  

 
graphisme : artipix - développement : base2prod